Blog

Concours “Les Copistes”

Si vous me suivez un peu sur Instagram, où je poste régulièrement ce qui se passe à l’atelier, vous savez déjà qu’il y a quelques semaines j’ai participé à un concours de peinture organisé par une l’association des Artistes du Canton que je fréquente depuis peu. Le thème du concours était la copie d’œuvres célèbres et il fallait travailler en grand format. Voilà une belle occasion de sortir de ma zone de confort, et je n’avais pas la moindre idée de la hauteur du challenge à relever lorsque je me suis lancée dans cette aventure… si vous voulez en savoir plus sur cette expérience j’en parlerai aussi dans une vidéo sur YouTube.

Voici un aperçu de comment s’est déroulé la création, et ma recherche pour ce concours.

Premier essai :

Au départ j’avais dans l’idée d’allier la préparation de ce “concours-expo” avec mes recherches picturales pour mon projet d’aquarelles maritimes, histoire d’optimiser un peu mon temps. Mon choix s’était donc porté sur la copie d’œuvres de Joseph William Turner, et ses vues aquarellées de Venise. Bref, le premier test aurait pu ne pas être si mal, si l’évaporée que je suis n’avait pas oublié de gommer les traits de construction avant de peindre…

Deuxième essai :

J’ai donc continué sur ma lancée avec une seconde vue de Venise, toujours d’après Turner, et en faisant cette fois plus attention à mon crayonné sous l’aquarelle. Mais à la suite de cette réalisation, on m’a on m’a vivement recommandé à l’atelier de présenter des œuvres en format Raisin (50 x 65 cm). J’ai donc dû mettre de côté cette œuvre également et j’ai commencé à travailler en grand format.

L’aquarelle n°1 : “Lys Blancs”

Il s’agit d’une aquarelle réalisée d’après une œuvre d’Anders Zorn, sur un format Raisin (50 x 65 cm). Pour la première, j’ai pris un risque limité, puisque je suis restée sur un thème pictural qui m’est cher et que je travaille régulièrement, à savoir les fleurs… En réalité je suis une très mauvaise copiste, car il y a toujours un moment où je suis emportée par la peinture, et où j’ai juste envie de me laisser aller et de suivre le flow de ma créativité, où je veux juste nager avec fluidité dans l’aquarelle et suivre ce qui vient. Du coup, pour ce concours je suis obligée de me faire violence et de me recadrer sans cesse pour rester concentrée sur l’objectif… pas facile, mais c’est aussi un bon exercice !

L’aquarelle n°2 : “Nature morte aux pommes sur une desserte”

Il s’agit d’une aquarelle réalisée d’après une oeuvre de Cézanne, sur un format Raisin (50 x 65 cm). C’est certainement celle des quatre qui m’aura demandé le plus d’heures de travail, car je n’ai peint qu’en techniques sèches, et sur un tel format c’était extrêmement fastidieux . Cela dit, ça fait du bien de se remettre à des techniques plus classiques et de revoir ses fondamentaux, puisque dernièrement j’avais beaucoup travaillé mes techniques de mouillé sur mouillé. Et puis je me suis rendu compte que la nature morte était finalement un sujet que je n’avais quasiment jamais traité en aquarelle, donc c’était amusant d’essayer une nouvelle chose, et si le sujet paraissait très impressionnant au départ, au finale en décomposant bien chaque élément par petit fragments et en se concentrant sur l’aquarelle étape par étape, en avançant tout doucement, un pas après l’autre, l’œuvre s’est mise en place assez facilement et était vraiment agréable à réaliser.

L’aquarelle n°3 : “La mer à Dieppe”

Il s’agit cette fois d’une aquarelle réalisée d’après une oeuvre de Delacroix, sur un format Raisin (50 x 65 cm). Alors que c’était celle des quatre que j’étais le plus impatiente de réaliser, il s’est avéré que ça aussi été celle qui m’aura le plus challengé. Elle me paraissait simple au départ, mais j’ai finalement raté deux essais précédents avant d’arriver à cette version, ce qui m’a fait perdre un temps considérable… Je ne sais pas trop ce qui s’est passé, je n’arrivais pas à entrer dedans, je peignais en luttant,et j’avais la main lourde, peut-être la fatigue des deux premières aquarelles commençait à se faire sentir… Mais quel soulagement une fois l’aquarelle terminée ! Comme quoi ça valait la peine de ne pas laisser tomber et de passer par les deux versions de brouillon, afin de gagner en légèreté.

L’aquarelle n°4 : “La main gauche de Géricault”

Et voici la dernière aquarelle que j’ai du faire à la hâte en seulement 4 heures, parce que je n’avais plus le temps pour rendre les œuvres, le dernier délai étant à 19h le jour même. En fait j’ai été clouée au lit quelques jours une fois la 3ème aquarelle achevée. Je dois avouer que le thème choisi était déjà un peu présomptueux de ma part, mais en plus avec ce petit contre-temps je n’ai pas pu assez travailler, et du coup je ne suis vraiment pas contente de moi du tout. Si l’on regarde seulement ma copie, ça peut passer, c’est potable… mais si l’on regarde l’original , on se rend compte que ce croquis ressemble en fait bien plus à ma propre main qu’à celle de Géricault ! Au départ j’étais bien partie, mais il se trouve qu’en cours de réalisation mon attention fut attirée par un minuscule détail, infime comme un ongle, qui m’a fait penser aux mains de mon père (et quoi de plus logique puisque mes mains ressemblent à celles qu’il avait)… et là d’un coup c’était juste trop d’émotions refoulées qui remontaient à la surface comme une lame de fond, et qui m’ont complètement déstabilisées au point perdre tout mon flow… j’étais incapable de continuer à peindre, donc j’ai préféré m’arrêter là, même si elle est un peu inachevée, c’est toujours préférable qu’une œuvre massacrée à la dernière minute…

Résultat du concours / l’expo :

Grosse déception le jour des résultats du concours car j’ai découvert qu’il y avait en fait plusieurs catégories, et que la copie d’œuvres célèbres n’était en fait qu’une catégorie regroupant les diverses techniques, mais que chaque artiste pouvait aussi présenter ses propres œuvres pour concourir dans la catégorie de sa technique…
Du coup je me suis fermée une grosse porte, en faisant confiance aux responsables de l’atelier. Et comme l’aquarelle n’est pas vraiment le médium le plus populaire dans les concours… je n’ai rien gagné ! La déception ne vient pas de ne pas avoir eu de prix, car les prix attribués dans la catégories copies étaient largement justifiés donc je n’étais pas blessée, mais par contre j’étais vraiment énervée de ne pas avoir su pour la participation libre, et en même temps comme ma participation au concours s’est fait un peu à la dernière minute, c’est sans regrets ! Et je me préparerai mieux pour les prochains concours…

Et pour finir voici mes quatre aquarelles encadrées et exposées au 26ème Salon National d’Arts Plastiques de Florensac. Je suis quand même fière de tout ce travaille accompli, car je me suis vraiment donnée à fond pendant un mois, j’ai pris des risques et fait des choix audacieux, pour réaliser des œuvres que je ne me soupçonnais même pas être capable de peindre. Et même si parfois sur certains concours, pour moi c’est vraiment difficile de gérer la déception de ne pas gagner (souvent mêlée à la fatigue extrême parce que je fais les choses à fonds) et que quand on me fait comprendre que l’aquarelle, est moindre par rapport à l huile ou l’acrylique, je peux facilement me sentir rejetée… j’aime participer malgré tout à ce genre d’événements, car ça me pousse au delà de mes propres limites et ça me fait évoluer bien plus que si je restais sur mes acquis !


Bon cela dit maintenant que tout ça est terminé, il se pose une question… qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toutes ces aquarelles? En fait comme je n’ai pas beaucoup de place pour les conserver chez moi, je pense très sérieusement que je vais les mettre en vente d’ici quelques jours, donc si des personnes seraient déjà intéressées pour en acquérir une, elles peuvent directement me contacter par mail, MP ou via le formulaire de contact sur mon site, pour que je leur réserve.

Les nouvelles cartes de visites

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui je viens vous présenter mes nouvelles cartes de visites. Elles viennent tout juste d’arriver à la maison, mais j’étais très impatiente de les partager avec vous.

Je les ai voulue assez sobres, du coup elles arborent simplement les logos créés par Moonlight graphisme pour le site web, histoire de garder une certaine cohérence, et je trouve qu’ils résument assez bien mon univers.
J’espère qu’elles vous plairont, n’hésitez pas à me faire part en commentaire de vos impressions.

A bientôt

Réouverture des commandes personnalisées

Bonjour à tous.

Voici la bonne nouvelle du printemps, après quelques mois de pause, les commandes personnalisées sont enfin ré-ouvertes, afin de vous proposer de vivre une expérience artistique unique.

Read More

Apprendre une nouvelle technique pendant les vacances

Bonjour à tous,
Comment va votre créativité aujourd’hui?

Vous souvenez-vous des cahiers de vacances que vous achetaient vos parents pour continuer à étudier même pendant les grandes vacances?
Eh bien figurez-vous que j’ai en quelques sorte gardé cette habitude. L’été est bien souvent un moment privilégié ou le temps ralentit (peut-être à cause de la chaleur), où la plupart des gens partent en vacances, etc.Read More

Une revue pour découvrir l’Aquarelle

Bonjour à tous,
J’espère que vous allez bien et que votre créativité se porte bien également.

Il y a quelques semaines, j’ai reçu ma commande des numéros que j’avais loupé de la revue Les Carnets Aquarelle. Alors j’aimerais profiter de l’occasion pour vous présenter aujourd’hui cette revue qui m’a beaucoup aidé dans ma pratique de l’aquarelle et qui continue encore de m’aider à progresser actuellement.Read More

Promotion fête des Mères

Pour la fête des mères je vous propose cette nouvelle aquarelle, et afin de profiter d’une fleur qui ne fane jamais, je vous offre la livraison gratuite sur l’ensemble des articles de me boutique Etsy OphelieCamelia jusqu’au lundi 21 mai.Read More

“Comme par magie” – Un livre pour démystifier la créativité.

Aujourd’hui j’avais envie de vous présenter un livre que j’ai lu récemment et qui m’a littéralement enchanté. 
 

Depuis quelques mois j’ai pris conscience que j’avais énormément de croyances limitantes au sujet de l’art, de la créativité et de mes propres compétences, du style : “je ne mérite pas de dessiner” ; “je ne peux pas peindre telle ou telle chose car je n’ai pas suivi d’études pour” ; “je suis trop bête” ; “je ne suis pas douée”…Read More

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google